L'OMS ET L'ETHIQUE DANS LA SOUS REGION

Depuis la fondation de l’OMS il y a 60 ans, l’éthique a été au cœur de sa mission de protection et de promotion de la santé des communautés du monde entier. De nombreux programmes et départements, de même que les bureaux régionaux, ont mené des activités dans ce domaine. En 1994 par exemple, le Bureau régional des Amériques (AMRO/OPS) a fondé un programme régional sur la bioéthique[5,6]. En 2002, le Directeur général de l’OMS, le Dr Gro Harlem Brundtland a créé l’initiative Éthique et santé qui, depuis lors, a été le point central des activités dans ce domaine dans toute l’organisation. La publication de Orientations sur l’éthique et l’accès équitable au traitement et aux soins liés au VIH (conjointement avec l’ONUSIDA) [7] et de Ethical considerations in developing a public health response to pandemic influenza (Considérations éthiques dans l’élaboration d’une riposte de la santé publique à la grippe pandémique) [8]] en sont des exemples. L’OMS participe également aux efforts régionaux de renforcement des capacités dans le domaine de l’éthique, en étroite collaboration avec les États Membres. Le projet NEBRA par exemple (Networking for Ethics on Biomedical Research in Africa) a cherché à renforcer la capacité des pays africains à s’engager dans des procédures efficaces d’examen de l’éthique. [9]

L’une des six fonctions essentielles de l’OMS est de formuler des politiques éthiques fondées sur des bases factuelles. [10] Le soixantième anniversaire de l’OMS et le trentième anniversaire d’Alma-Ata sont particulièrement l’occasion de réfléchir sur les valeurs éthiques et les dilemmes qui se posent en santé publique.

 

CLIQUER ICI POUR VISITER OMS AFRIQUE

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site