Unité Recherche

  L’Unité Recherche

II-1 L’organisation

L’Unité Recherche est le cœur du CERB, comme le montre le schéma suivant :

 



Cette Unité comprend huit départements. Il s’agit de :

-    Département de philosophie africaine, de philosophie morale et politique

-    Département des sciences sociales et des relations internationales

-    Département des sciences médico - pharmaceutiques et d’évaluation éthique biomédicale

-    Département des sciences et des choix technologiques

-    Département de recherche sur le paludisme, le VIH/SIDA et la tuberculose

-    Département de recherche sur les médecines traditionnelles africaines

-    Département de recherche sur les maladies non transmissibles

-    Département de recherche sur le Tabagisme et la toxicomanie

-    Département l’eau, la santé et la Paix

1-      Département de philosophie africaine, de philosophie morale et politique

Ce département est le creuset théorique du CERB. Prenant appui sur plusieurs millénaires de réflexion éthique, africaine et étrangère, il s’occupe de mettre à la disposition des autres départements les orientations éthiques fondamentales susceptibles d’enrichir ce patrimoine de sagesse universelle et d’apprécier sur le plan éthique les actions déclaratives et de consultation de la CBS ou de toute autre institution d’éthique africaine ou étrangère.

2-      Département des sciences sociales et des relations internationales

Grâce à la bonne connaissance de l’Homme et de la Société, ainsi que celles des relations internationales qu’il rend disponibles au CERB, ce département est le lieu de l’étude des stratégies et repères d’équité et de modèles sociaux que le CERB proposera. Il fournit au Centre l’expertise d’un laboratoire juridique et civique.

3-      Département des sciences médico-pharmaceutiques, d’évaluation éthique biomédicale et des politiques de santé

Ce département travaille à la maîtrise du savoir concernant les mécanismes vitaux de l’humain par les sciences et les techniques biomédicales. Par ailleurs, il mène l’ensemble des études déontologiques et morales ayant trait aux travaux des expérimentations biomédicales et pharmaceutiques, et aux pratiques thérapeutiques traditionnelles et modernes en général. Il se consacre aussi à l’analyse historique et prospective des modèles de santé publique sur le continent.

4-      Département des sciences et des choix technologiques

La protection de l’environnement et de l’humain face aux dangers liés au développement non humaniste de la science et de la technologie se trouve au centre du travail et des objectifs de ce département. Sur la base de ces préoccupations, le Centre aura la matière scientifique indispensable pour étayer ses recherches et guider ses choix en matière d’écologie, d’esthétique, de rapports entre les techniques et vécu, etc.

5-      Département de recherche sur le paludisme, le VIH/SIDA et la tuberculose

Le paludisme, le VIH/SIDA et la tuberculose étant les principales maladies du taux de mortalité dans nos pays, les objectifs de ce département seront de contribuer à trouver les solutions les meilleures qui permettront de faire reculer la propagation de ces pandémies.

Ces recherches auront un volet qui portera sur la pathologie et un autre qui portera sur les problèmes sociologiques et éthiques liés à la pathologie.

6-      Département de recherche sur les médecines traditionnelles africaines

La médecine se définit comme l’étude des connaissances sur la maladie afin d’organiser la lutte contre la maladie.

Le mode d’action des médecines traditionnelles africaines consiste à fournir à l’individu et à la société à laquelle il appartient les forces nécessaires au retour et à la préservation de la santé.

La conception du composé humain d’après les cultures négro africaines, la coexistence souvent tumultueuse entre la médecine des hôpitaux et les médecines traditionnelles africaines, interpellent la recherche en santé pour un intérêt profond de l’étude des connaissances sur la lutte contre la maladie et le combat pour la préservation de la santé, connaissances accumulées par des millénaires de traditions africaines, ainsi que par des pratiques des opérateurs contemporains.

Ce Département s’efforce de contribuer à poser les questions et si possible de trouver réponse aux questionnements y relatifs.

7-      Département de recherche sur les maladies non transmissibles

Il s’agit le plus souvent de maladies au long cours ou de maladies dites de société.

Le CERB ouvre ce département sur la base d’un double contact :

-          la prévalence des maladies telles que le cancer, l’hypertension artérielle, le diabète est en forte hausse dans les populations africaines. D’après des projections sérieuses, ces pathologies, à l’avenir, tueront plus que les maladies transmissibles

-          la prise en charge de ces pathologies n’a pas été intégrée implicitement dans les Objectifs de Développement du Millénaire.

Les recherches de ce Département auront un volet qui portera sur la pathologie et un autre sur les problèmes sociologiques et éthiques liés à la pathologie.

8-      Département de recherche sur le Tabagisme et la toxicomanie

L’OMS et la Communauté internationale dans son ensemble ont déjà pris toute la mesure des ravages causés à la santé et à la société par le tabagisme.

Il est important de travailler à la maîtrise des causes et des conséquences sur l’individu et la société de ce phénomène contemporain.

Le CERB apportera sa contribution de ce point de vue, notamment en ce qui concerne la démarche scientifique et éthique pour l’amélioration en Afrique des résultats de la Convention internationale de lutte contre le Tabagisme.

9-      Département de l’Eau, la Santé et la Paix

Ce Département a pour mission d’organiser une réflexion prospective permettant d’intégrer l’eau, l’aménagement du territoire, la qualité de la vie et le vivre ensemble des populations dans un cadre de développement durable.

Le Département eau, santé et paix promeut le bien-être et la paix en valorisant le patrimoine de toute l’humanité que constitue l’eau, à travers un échange d’information et l’organisation de réflexions thématiques.

Ce Département doit à terme permettre en Afrique, une prise de décision efficace dans la gestion durable de l’eau et l’environnement, dans la gestion et la prévention des maladies et catastrophes de l’eau.

II-2 Les hommes

Le CERB dispose actuellement au Cameroun d’une équipe pluridisciplinaire des spécialistes en mesure d’assurer le démarrage de ses activités de recherche : philosophes, psychologues, anthropologues, sociologues, biochimistes, économistes, juristes, politologues, spécialistes des sciences de la nature, ingénieurs, vétérinaires, médecins, pharmaciens.

Pour ce qui concerne le fonctionnement même de la structure, certaines de ses ressources humaines assurent ponctuellement un travail plus ou moins de coordination et d’orientation et veillent à ce que les services de secrétariat et d’administration jouent leurs rôles respectifs.

III- Le CERB propose aux hautes autorités africaines, d'intégrer l'enseignement et la recherche en éthique et bioéthique au sein de l'Université Pan Africaine en création. Cette activité est prevue dans le cadre des activites du COPAB.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site