Transitions Anthropologiques

Termes de référence

Même si le continent africain a connu la traite négrière et l’esclavage qui ont considérablement influencé sa démographie il reste qu’après le Brésil et l’Asie le continent africain est celui qui se fait aujourd’hui remarqué par sa croissance démographique. Sa population est relativement passée de 227 millions en 1950 à son niveau actuel d’environ 1(un) milliard et atteindre les 2 milliards à l’horizon 2050 selon l’Union Pour l’Etude de la Population Africaine (UPEA). Et, en ce qui concerne l’apport du continent africain sur l’accroissement de la population mondiale, les nations unies estiment que sur 3 milliard d’hommes 2,5 milliard seront nés dans les pays du tiers-monde alors que les pays développés représenteront à peine 1/6 de l’augmentation de la population mondiale en 2025. Ainsi, le ¼ de l’accroissement de la population dans le monde sera africain soit 800 millions entre 1960 et 2025 du coup, l’on peut s’interroger sur toutes les conséquences à moyens et à long terme de ce boom démographique.  

 

OBJECTIFS

 

        Poser les bases objectives des principes devant régir les politiques démographiques et anthropologiques africaines dans le respect à la fois de la dignité humaines et de l’équilibre environnemental. Penser à moyens et à long terme les mesures nécessaires à l’accompagnement des mutations démographiques. Souligner, à tous les niveaux, les responsabilités des uns et des autres sur la nouvelle donne démographiques en Afrique. Proposer des solutions aux problèmes internationaux liés à l’expansion de la population africaine. Montrer les limites et tirer les conséquences des politiques antinatalistes pratiquées en Afrique depuis des décennies. Montrer que l’accroissement de la population du continent est un problème à court terme, mais une solution à long terme pour le développement du continent. Créer des bases de données fiables sur les populations africaines afin de mieux gérer les problèmes de développement.

 

LES ATTENTES

 

          Permettre aux décideurs de concevoir des politiques démographiques et anthropologiques responsables partant des réalités locales africaines. Rendre les populations africaines responsables de leurs politiques démographiques et anthropologiques par le biais de l’instruction et de l’éducation. La finalité de toutes ces recherches est que l’Afrique demeure une terre d’accueil et de vie en maîtrisant les problèmes de boom démographique.

Débat : les transitions anthropologiques et démographiques sont-elles compatibles avec le développement durable en Afrique ? 

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site