Présentation du COPAS

 

  1. Le concept du CONGRES PANAFRICAIN DES ACTEURS DE SANTE est issu des travaux du CERB, sous la direction du Professeur Pierre EFFA. Le CERB est le Centre d’Etude et de Recherche en santé publique et en Bioéthique mis en place par la Société Camerounaise de Bioéthique (CBS).
  2. La conception du Congrès Panafricain des Acteurs de Santé découle des travaux de la 13ème Journée Mondiale du Malade, célébrée par le Pape Jean-Paul II en Terre africaine, à Yaoundé, Cameroun, en février 2005, et consacrée à la prise en charge holistique de la lutte contre le VIH/SIDA. Le Professeur Pierre EFFA  était le Secrétaire Exécutif et le Président de la Commission Scientifique de la 13ème Journée Mondiale du Malade.
  3. Le Congrès Panafricain des Acteurs de Santé est un cadre privilégié d’échange d’expérience, de concertation et de dialogue de tous les acteurs engagés dans le développement de la santé et la lutte contre le VIH/SIDA en Afrique, notamment dans l’esprit de la mise en œuvre du Plan Opérationnel du SCEAM contre le VIH/SIDA en Afrique, adopté par les Evêques d’Afrique en septembre 2005 à Yaoundé, à l’occasion de la célébration du 10ème anniversaire de la Promulgation de l’Exhortation Apostolique post-Synodale Ecclesia in Africa.
  4. La tenue de la toute première édition du Congrès Panafricain des Acteurs de Santé a eu lieu à Brazzaville, Congo du 30 novembre au 5 décembre 2007, sous le thème :

« Le Professionnel de la Santé au service du Malade : Partage d’expérience des Acteurs  dans la Lutte contre le VIH/SIDA en Afrique »

  1. L’organisation de ce premier Congrès Panafricain des Acteurs de Santé a été rendue possible grâce à l’engagement très ferme des Evêques du Congo, qui ont su rassembler autour de l’Eglise du Congo, toutes les composantes de la Nation congolaise à l’occasion de la célébration de la Journée Mondiale de Lutte contre le SIDA 2007.
  2. La Conférence Episcopale du Congo a ainsi contribué à proposer à l’Eglise d’Afrique un suivi théologique et pastoral sur le terrain à l’initiative du Pape Jean Paul II.
  3. Cette manifestation aura donné à la Nation congolaise tout entière l’occasion de mettre en relief le rôle et la place de Brazzaville, la Capitale du Congo, siège africain de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), comme Capitale africaine et mondiale de la Santé. Ceci est de nature à contribuer de susciter adhésion et soutien au Plan d’Action de Brazzaville promu à la faveur de ce 1er Congrès.
  4. Le rayonnement international de ce grand événement ecclésial, scientifique et social a été assuré grâce à l’adhésion et la participation de personnalités de tout premier rang mondial et le parrainage de nombreuses Associations internationales des Professionnels de Santé, à l’initiative de la Fédération Internationale des Pharmaciens Catholiques intervenant dans le cadre de son programme d’activités pour l’Afrique.
  5. L’Histoire retiendra, comme résultats spécifiques du 1er Congrès Panafricain des Acteurs de Santé à Brazzaville :

9.1 la tenue du tout premier Atelier en Terre africaine sur l’étude du questionnaire en vue de la préparation du 2ème Synode pour l’Afrique

9.2 la mise en place de la Conférence Inter Africaine des Associations de Chrétiens en Santé, comme le creuset de la collaboration et la solidarité des Acteurs de Santé en Afrique

9.3 la création d’une Agence  de Capacitation pour l’ensemble du Secteur privé de la Santé en Afrique pour une meilleure contribution aux programmes de santé publique et de lutte contre le VIH/SIDA en Afrique

9.4 la convocation en avril 2008 d’un Séminaire pour la préparation des soumissions des Acteurs de Santé du Secteur privé de la Santé en Afrique au 8ème Round du Fond Mondial de Lutte contre le SIDA, la Tuberculose et le Paludisme.

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site