LES STANDARS DE BIOSECURITE

Termes de référence

                             Alors que les biotechnologies sont l’utilisation des organismes vivant ou de certains de leur partie en vue de fabriquer de nouveaux produits, la biosécurité quant- à elle se définie comme la prévention des risques liés aux biotechnologies. Les standards de biosécurité sont naturellement de type biologique et environnemental auxquels on associe l’alimentation et l’agriculture y compris la pêche et la forêt. Ils englobent également les organismes génétiquement modifiés (OGM), les espèces exotiques, les ravageurs d’animaux et de végétaux, la propagation de maladies l’importation ou même la fabrication des armes de guerre à destruction humaine et à action toxique sur l’environnement. Malheureusement, même dans le domaine de la biosécurité, le retard de l’Afrique patent. Alors que contre sa volonté peut-être, elle est susceptible de subir les effets négatifs de la biotechnologie. Comme il devient urgent pour l’Afrique de s’approprier les biotechnologies, la même urgence se pose pour la biosécurité car ces deux concepts sont indissociablement liés.

 

LES OBJECTIFS

 

                Planifier l’information, la sensibilisation des consommateurs à travers le collage des étiquettes sur des produits pour d’éventuels choix. Mettre sur pied une réglementation réaliste et efficace visant à réduire les risques liés aux biotechnologies qui mettraient en péril l’humanité et les univers végétal, animal. Veiller également à la limitation de la consommation des produits chimiques dangereux en agriculture. Interpeller la communauté des scientifiques et les autorités dans l’optique de contrôler la consommation de ces nouveaux produits qui selon une certaine opinion visent plus la commercialisation que la santé ou bien qu’à solutionner les problèmes d’alimentation. Travailler en collaboration avec les organismes internationaux compétents dans le domaine, pour organiser le transfert des techniques et des normes les plus récentes en matière de biosécurité.

 

ATTENTES

 

Garantir à la fois l’augmentation la productivité de surface cultivables et la préservation de l’environnement. Améliorer notre capacité à identifier les risques de biosécurité et à réagir dans les délais. Veiller à la sécurité alimentaire, au contrôle de la santé humaine, à la protection des espèces animales et végétales ainsi que celle de l’environnement. L’intensification des campagnes afin d’orienter effectivement les biotechnologies en faveur des populations et du développement envisagé du continent.

 

Débat : L’Afrique seule peut-elle faire face au standard de biosécurité ?

 


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site