Le Droit International

DROIT INTERNATIONAL

         Le droit international, pour l’essentiel, régit les relations entre les Etats et les organisations internationales dans le but de pacifier ces relations en les soustrayant à l’arbitraire et à la volonté du plus fort. Mais, malgré les efforts consentis par les différents acteurs de la scène internationale, et les progrès constatés depuis des siècles pour asseoir ces relations sur des règles stables, objectives et partagées, les relations internationales semblent condamnées à la malédiction des intérêts et de la raison du plus fort. Ce d’autant plus que les principales conférences et congrès internationaux qui ont fondé et structuré le droit international moderne, de Westphalie à Yalta ou San Francisco en passant par Berlin, n’ont été que les initiatives des Etats forts de l’heure, plus soucieux de consolider leur posture de mâle dominant que de doter la communauté internationale d’outils juridiques équitables capables de réaliser le rêve kantien d’une paix perpétuelle. En ce qui concerne l’Afrique, l’un des principaux sacrifiés à cet autel, ni ses intérêts, ni ses visions du monde, les volontés de ses peuples ne sont jamais pris en compte, comme pour nous rappeler que la force réelle, ainsi que le pensait Hegel, est la véritable mesure du droit. L’humanité trouvera-t-elle un jour la force et le courage de se mettre au dessus des intérêts temporaires pour poursuivre l’idéal atemporel d’une cohabitation pacifique mondiale?

OBJECTIFS

Puiser dans l’humanisme traditionnel africain les notions comme le respect et l’amour de l’étranger pour contribuer à la construction d’une communauté des nations pacifique. Mettre sur pied une plateforme  d’harmonisation permanente des positions des pays africains sur la scène internationale pour mieux se faire entendre. Réfléchir en profondeur sur les moyens de pression et les voies de recours en vue de l’obtention et de la gestion par l’Afrique d’une place permanente au conseil de sécurité de l’ONU. Montrer que seul, aucun Etat africain ne pèse suffisamment pour défendre ses intérêts sur le plan international. Poser les bases  d’une politique extérieur commune, sur le plan économique, politique et monétaire de telle sorte qu’elle puisse peser un peu plus lourd sur les balances d’échanges mondiaux  largement au désavantage de l’Afrique.    

ATTENTES  

Fondation du droit international sur les principes de liberté, d’humanisme, de démocratie et de fraternité en vigueur dans la plupart des grandes nations. La clarification des la notions de droit d’ingérence humanitaire ou de la protection des civiles dernières trouvailles des Nation Unies pour gérer les conflits dans le monde. L’égalité de toutes les nations devant les traités et lois internationaux.  

Débat : divisée, l’Afrique pourra-t-elle jamais faire entendre sa voix dans le concert des nations ?                                                      

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×