LA LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA

 

Termes de référence

            D’après l’organisation mondiale de la santé et l’ONUSIDA le VIH/SIDA est la quatrième cause de mortalité dans le monde et la première en Afrique, puisque notre continent reste la cible principale de la pandémie depuis sa propagation jusqu’en ce début du troisième millénaire techniquement et scientifiquement avancé. D’emblée la question simple est pourquoi l’Afrique ? Question qui ouvre la voie à celle de la nature, l’efficacité des stratégies et des moyens mis en place par les organismes nationaux et internationaux pour la lutte contre le VIH/SIDA dans le monde et particulièrement en Afrique. Les chiffres galopants en termes d’infection, de contamination des décès rendent la situation démographique inquiétante pour une Afrique en voie de développement et en pleine expansion démographique. Ces chiffres seraient-il la conséquence d’un manque de réalisme caractérisé par la non prise en compte du des spécificités africaines dans les méthodes et les stratégies de lutte contre cette pandémie.   

 

OBJECTIFS

 

Faire de l’Afrique la ligne de front aussi bien des politiques de luttes que des recherches liées au VIH/SIDA. Mettre sur pied des programmes de lutte holistiques qui prennent en comptes les données anthropologiques, sociologiques, culturelles, économiques, sociopolitiques et métaphysiques des populations africaines. Constituer à l’échelle du continent un réseau de chercheurs dans tous les domaines rattachés à cette lutte afin de partager les expériences et les informations. Constituer une banque de données interafricaine sur les spécificités et les tendances de cette maladie en Afrique. Organiser la lutte de manière à ce qu’elle révolutionne les systèmes de santé en Afrique afin que la prise en charge clinique des autres maladies comme le paludisme soit améliorée. Faire du sida en Afrique une maladie comme toutes les autres en brisant les silences, les tabous et les malentendus qui entourent cette maladie     

 

LES ATTENTES

 

La révolution des systèmes de santé dans tout le continent afin de prévenir ou mieux lutter contre les épidémies futures. Le changement des comportements et des mentalités des Africains vis-à-vis de cette maladie. La prise de conscience et de responsabilité collective et individuelle contre le VIH/SIDA. Une meilleure prise en charge et une intégration sociale et familiale des malades du VIH/SIDA. Une gestion plus saine et transparente des ressources collectées et mise à la disposition des Africains pour lutter ce fléau.

 

Débat : le sida est-il une maladie comme toutes les autres ?


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site