L’INFORMATION ET LES NTIC

L’INFORMATION ET LES NTIC

 

Termes de référence

                           On a coutume d’entendre dire de l’Afrique qu’elle est en marge du développement et de l’utilisation des technologies et information de la communication. Ce constat recèle certes une bonne part de vérité, mais au fond, il s’avère très sévère au sens où il cache mal les efforts faits tous les jours dans ce domaine par les pays africains. Certes, la situation de l’Afrique n’est guère comparable à celle de l’occident, ni même à celle de l’Orient par rapport à l’utilisation de telles technologies, mais situer  l’Afrique « en marge » de ce développement est loin d’être exact, car l’Afrique comme le reste du monde, dispose aujourd’hui d’une assez bonne utilisation des TIC. De nos jours, presque tout le continent dispose d’un accès  à l’outil Internet même si les coûts prohibitifs pour la connexion à domicile restent un handicap sérieux. La situation n’est donc pas alarmante, mais beaucoup reste à faire pour que les TIC révolutionnent totalement le paysage de la communication dans notre continent. Mais quelles sont aujourd’hui les mutations que subissent les systèmes de communication en Afrique et quelles mesures faut-il prendre pour les accompagner ?

 

OBJECTIFS

                        Etablir les statistiques de la progression de l’accès aux TIC par les Africains. Montrer que l’Afrique peut s’appuyer sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication pour atteindre ses objectifs de développement. Amener les décideurs à investir lourdement dans ce domaine en dotant tous les pays africains d’infrastructures moderne dans ce domaine, afin de démocratiser l’accès aux TIC. Sensibiliser les utilisateurs des nouvelles technologies de l’information et de la communication sur les travers d’un usage irresponsable de ces technologies et ses conséquences sur la dépravation des mœurs et la dégradation du tissu social. Faire des NTIC une chance et non une tare pour le progrès de l’Afrique. Assurer l’autonomie et la sécurité des Etat africains dans le domaine en investissant dans une formation compétitive des jeunes : en suscitant des vocations dans le domaine, en y multipliant des bourses d’étude et en créant de nouvelles chaires dans nos universités.

 

ATTENTES

Une politique volontariste des Etats africains dans le domaine des NTIC. La réduction significative du retard de l’Afrique dans ce domaine. Un usage positif et utile des nouvelles technologies de l’information et de la communication afin de mettre notre continent à l’abri des crimes et déperditions liés à ce domaine. Faire de l’Afrique un continent à jour et compétitif dans le domaine des NTIC.

 

Débat : les NTIC peuvent-elles sauver l’Afrique ?

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×